Préparez votre projet américain, tourisme ou expatriation?

Voyager aux USA, tourisme ou prospection ?

Disons que si votre projet est de prospecter pour vous installer, le tourisme devient un incontournable !

Pour purement voyager, nous pouvons vous mettre en relation avec des agences locales francophones spécialisées dans le voyage qu’il soit individuel ou de groupe, pour un particulier ou une entreprise. Nos partenaires sont sur le territoire depuis des années et connaissent parfaitement le secteur, comment vous accompagner et faire de votre expérience un succès quelque soit votre objectif final.

Un voyage demande une organisation minutieuse, il sera toujours intéressant de se rapprocher de professionnels qui sauront vous donner les trucs et astuces pour partir l’esprit libre. Vivement la date de réouverture des frontières pour enlever ce dernier petit stresse !

S’installer aux USA ?

Pour s’installer, il existe plusieurs possibilités, une entreprise ou institution française vous missionne en tant qu’expatrié, vous souhaitez créer votre entreprise, racheter un business, démarrer avec une franchise… Une multitude d’opportunités s’offre à vous. Mais dans un premier temps, il s’agit vraiment de vous poser, pousser votre réflexion pour arriver à prendre en considération absolument tous les éléments qui feront que votre projet peut réellement aboutir ou pas. Faisabilité, viabilité… en essayant de rester objectif même quand l’excitation voudra prendre le dessus et ouvrir les portes de la subjectivité laissant trop de place aux rêves VS réalité  !

Exemples: il est utopique de croire que partir sans un sous de côté est faisable, comme trouver un travail sur place avec un visa tourisme ou croire que tout se fera bien une fois sur place !

Le visa Investisseur E-2

Le Visa E-2 est le plus connu pour les français désireux de venir aux USA. Il suffit d’investir une quantité substantielle de capital dans une entreprise américaine. Dans le cadre d’un visa E-2 entreprise, vous devrez être l’entrepreneur et le dirigeant. Cherchez à savoir si vous avez le sens de l’entreprenariat avant de vous lancer dans la rédaction de votre projet car tout l’enjeu réside dans cette 1ere question ! les avocats ne vous la poseront pas forcement.

Certes, les finances arrivent vite derrière cette réflexion mais tout de même, êtes-vous déjà un chef d’entreprise?

Pour toutes les questions relatives aux formalités vous pouvez vous rendre sur les sites officiels ou nous contacter pour que nous puissions vous orienter vers les bonnes personnes (Avocats, Agences d’accompagnement à l’installation…)

Sachez que ce visa est très bien pour démarrer une activité et venir en règle aux États-Unis, en revanche il a aussi de grandes limites. L’investissement doit être suffisant pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise (normal) mais doit générer suffisamment de bénéfice pour subvenir à vos besoins (logique) MAIS, ce calcul est important à faire avec votre avocat car parfois une entreprise a besoin de temps pour arriver à dégager des profits suffisants et l’administration américaine regardera, non seulement, que vous devez réaliser ces bénéfices pour subvenir à vos besoins et ceux de votre famille, mais ils devront aussi avoir un impact économique significatif aux États-Unis ! Gardez bien en tête que vous dirigerez une entreprise qui aura pour vocation de créer de nouveaux emplois américains !

Le projet, partage d’expérience !

Pour parler de mon expérience, j’étais la seule de la famille (2 enfants) à vouloir partir vivre une expérience américaine, même si je l’avais répété des milliers de fois à la maison depuis des années, le projet n’a réellement commencé le jour où,  j’ai senti un tournant dans la vie professionnelle de mon mari qui a permis LA vraie discussion. Le fameux moment où vous sentez que cette fois-ci, l’oreille sera plus qu’attentive !

Dubitatif ? encore dans le doute ? le voyage-projet reste absolument nécessaire. Prenez le temps d’aller voir les lieux, les affaires, les professionnels, cherchez le maximum de réponses pour essayer de limiter le maximum de questions une fois sur place… il n’est pas simple de se dire, même au bout de 15 jours ou 1 mois d’investigation: « on va venir s’installer ici ! »

Nous avons fait ce ‘voyage-projet’ avec mari et enfants (Californie qui était notre 1er choix et Floride qui est devenu le plus raisonnable et judicieux) en essayant déjà de mettre le doigt sur tout ce qui pouvait être mieux ou différents aux États-Unis, car n’oubliez pas, vous êtes dans une épreuve de séduction et de promotion envers vos enfants qui, en revanche, dans leur esprit, sont à ce moment là en vacances et dans le monde de Mickey !

Au retour, après des moments d’échanges, argumentations, contre-argumentations, où se mêle les peurs, les calculs bénéfice/risque (plutôt à la mode en ce moment) la décision se prend enfin, ça y est nous sommes prêts, du moins dans la tête, à faire le grand pas. Ce dernier a commencé, pour nous en tout cas, par l’annonce aux enfants (13 et 15 ans à l’époque). Sale soirée….

L’écriture des étapes se sont faites avec le plus de bon sens possible et un calendrier très ‘timé’ dépendant de plusieurs feux verts s’est mis en place: une maison à vendre, des entreprises à réorganiser, déménagement, containers, vente de meubles qu’on n’emportait pas, annonce à tous les copains et à la famille…aïe !

En parallèle, mise en place du dossier E-2 avec notre avocat, car tant que vous n’avez pas le visa, vous ne partez pas, alors faites bien attention au timing ! généralement il vous faudra 3 mois après le dépôt du dossier pour obtenir votre RDV à l’ambassade de Paris (voir avec le Covid si les délais sont toujours les mêmes). Une fois le rendez-vous où vous savez tout de suite si vous êtes approuvés, vous recevez les passeports avec le visa (3 semaines/1 mois)….

Maison vendu, affaire à reprendre qui nous attendait, derniers sacs et c’était parti les USA avec 2 enfants qui font la gueule et 10 valises ! (sinon c’est pas drôle)

La suite lors d’un prochain article…

Conclusion, si votre objectif est de créer ou reprendre une affaire, une franchise, un restaurant… ce visa est une solution mais pensez bien à anticiper, préparer et assoir votre réflexion. Ne faites pas l’erreur de croire que l’american dream est facile, même si chaque cas est unique bien entendu, les États-Unis vous permettent de réussir à condition de vouloir travailler et travailler dur !

Racontez-moi votre histoire dans les commentaires  ou contactez-nous pour des mises en relation.

Rédaction : Marjorie Vanmeenen

 

Share
Inscription Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Inspired By USA

Découvrez des portraits d'entrepreneurs aux États-Unis

+ des informations sur Voyager, Habiter et/ou Vivre aux USA

LET'S NEWS !